Le confinement, une opportunité pour le joueur de football ?

 

 

L’ensemble de la planète est à l’arrêt depuis plus 50 jours, les événements sportifs sont reportés ou annulés au plus grand désespoir des athlètes et des supporters. Cette privation de mouvement associée à un isolement sociale caractéristique du confinement touche l’ensemble de la sphère sportive amateur, semi-pro ou professionnel. Cette période de confinement bouleverse nos petites habitudes, notre quotidien mais aussi nos objectifs à plus long terme. Cette période difficile peut-être l’occasion de faire un pas de côté et de se poser les bonnes question sur notre pratique ? Et peut-être de trouver de nouvelle forme de motivation..

La technique, la vitesse, le sens du jeu sont des éléments essentiels mais le mental va permettre le déploiement des capacités du joueur sur le terrain. En confiance, on exprime plus facilement son potentiel et son niveau de jeu. Lorsque nous sommes confiant et focalisé sur les bonnes choses on déploie une dynamique de groupe positive.

1° Qu’attends-tu du football ?

Le football est probablement apparu dans votre vie lorsque vous êtes tout jeune. Savez-vous pour quelles raisons vous jouez ? Est-ce que vous jouez par pur plaisir ou est-ce que vous avez l’intention de faire de ce sport votre métier ? Il est probable que votre profil se situe entre les deux. Vous adorez jouer le dimanche mais hors de question de vous laissez marcher sur les pieds, vous êtes bien décidé à démontrer votre potentiel sur le terrain. La préparation mentale vous aidera quelque soit votre niveau, ce n’est pas l’apanage des athlètes de Haut Niveau. Une des premières étapes pour soutenir votre motivation et de savoir pourquoi est ce que vous pratiquez le football ? Est ce que vous attendez de cette pratique ? Connaître avec précision ces attentes est capitale pour par la suite faire une bonne fixation d’objectif. Selon vos caractéristiques personnelles et vos objectifs

2° La fixation d’objectif au service de ta performance ?

 En fonction de vos objectifs, le sentier qui vous mène à vos objectifs sera différent et vous allez devoir baliser votre chemin d’objectifs intermédiaires. Vous voulez jouer en  Ligue 2 d’ici 3 ans ou devenir arbitraire officiel pour les match de CFA ? A quelle méthode allez-vous recourir ?  Votre objectif principal se doit d’être réparti entre plusieurs objectifs intermédiaires. Qui seront eux-mêmes reliés à l’objectif final. Planifier vos objectifs à long terme est difficile et complexe car le chemin pour y arriver est semé d’embûches, de contretemps mettant en danger votre but. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de segmenter votre objectif final en objectifs intermédiaires. La réalisation de ces objectifs intermédiaires va décupler votre motivation car ils sont plus facilement à portée de main.

Quelles sont les grandes étapes vous permettant d’atteindre votre objectif ?  Vous voulez devenir joueur semi-pro, les étapes intermédiaires pourrait être les suivantes :

  • Etre titulaire dans votre équipe
  • Passer les détections régionales
  • Intégrer un centre de formation dans votre  département

Ces objectifs dépendent de vos caractéristiques et de vos ambitions personnelles. Voyez par exemple : “Etre titulaire dans votre équipe” est un objectif de résultat car il ne dépend pas de vous, la décision finale revient à votre entraineur.

Pour rester focaliser, il convient de se fixer des objectifs de performance comme réussir 90% de ses passes durant les entraînements et les match ou encore être présent à l’ensemble des entraînements. Il est important de coupler objectifs de résultat et de performance afin de soutenir votre motivation. Vous pouvez atteindre votre objectif de performance et pas forcément celui de résultat mais pour autant vous serez gagnant car il en restera toujours quelque chose de positif et constructif.

Quels sont vos objectifs de performance ? Pour rendre réel vos aspirations.

3° Comment réussir ce que tu entreprends ?

La confiance en soi est une habilité mentale essentielle pour établir un changement durable. J’ai une bonne nouvelle pour toi, rien n’est figé, la confiance en soi, ça se muscle, ça se travaille, dieu merci ! Je vais te donner un élément de réponse pour bichonner ta confiance au quotidien. L’une des premières erreurs est de se comparer aux autres, à vos coéquipiers, vos adversaires.

« Il est plus costaux, il a plus de cuisse que moi », « Il a été en centre de formation pas moi ». C’est le genre de phrase typique que nous pouvons retrouver dans les vestiaires, ou encore sur le terrain, c’est cette petites voix intérieures qui émerge naturellement si vous n’êtes pas vigilant.

Parfois avec ce petite de pensé notre attention se détourne du match et se focalise sur les décisions de l’arbitre, un adversaire qui nous énerve, ou encore sur ce que vous allez faire après le match. Nos pensées peuvent vous améner en dehors du terrain si vous n’entrainez pas vos habilités mentales.

Se comparer est une source de frustration inimaginable. concentrez-vous sur vos propres progrès, d’où est-ce que vous partez ? Où voulez-vous arriver ? Une fois que vous prendrez cette habitude, félicitez-vous et focalisez sur nos progrès. Prenez le temps de regarder ce que vous faites de bien. Réussir ce que vous entreprenez demande de nombreuses sources. Toutefois, la confiance en soi fait partie selon moi d’une des clés pour atteindre ce que vous souhaitez. Musclez votre confiance, vous aurez ainsi de solide fondation pour faire face à nombreuse déconvenue, frustration tout au long de votre parcours.

Un ancien diable rouge: « Je suis plus performant quand je suis relâché mentalement, mon jeu est fluide, j’ai le sens du jeu et je fais presque ce que je veux » 

4 ° Comment la visualisation peut vous aider à performer ?

Vous êtes humain ? Ok alors vous avez entre les mains une grande ressource, c’est d’imaginer. Et c’est exactement de cette aptitude que je vais vous parler, de cette capacité à vous projeter, notamment dans le futur. Sans vous en rendre compte, vous utilisez cette aptitude dans la vie de tous les jours pour aller faire des courses, pour préparer vos futures vacances ou encore vos prochaines compétitions. Bien souvent, les projections que vous faites sont le fruit du hasard et ne sont pas contrôlées. Ici, mon objectif est de vous faire prendre conscience de l’intérêt de procéder à une visualisation guidée.

Je vais vous faire une petite confidence, les techniques de visualisation sont utilisées depuis bien longtemps par de nombreux champions. Dans son livre « Open », en 2009, André Agassi disait: « J’ai gagné 869 matchs dans ma carrière, c’est quand même pas mal. Je suis le cinquième meilleur joueur de tennis de tous les temps. Et beaucoup de ces matchs étaient gagnés pendant la douche de l’après-midi. » Dans ce passage, il explique qu’il se prend une douche avant les matchs et que c’est là qu’il va visualiser comment il va gagner le match. Il va s’affirmer à lui-même qu’il est un champion. Et d’après lui, il estime que la plupart de ses matchs ont été gagnés pendant cette douche.

Avant de poursuivre, une petite définition :

« Pour être plus précis la visualisation, c’est la capacité d’un sujet à se représenter une action sans production de mouvement, c’est à dire une tâche cognitive pendant laquelle un sujet simule mentalement une action. »

Pourquoi est-ce intéressant d’utiliser la visualisation ? Tout simplement parce que notre cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. La visualisation peut porter sur un ensemble de choses pas uniquement sur l’achèvement d’un objectif final, cela peut-être sur un objectif intermédiaire, sur la réalisation d’un mouvement ou encore l’adoption d’un comportement spécifique. La visualisation, c’est prendre le temps de se projeter dans le futur en utilisant tous nos canaux sensoriels.

«  Blessé, en regardant les matchs, j’imaginais comment contrer tel ou tel attaquant, quelle passe faire. J’ai appris qu’on pouvait progresser même sans pouvoir s’entraîner.” Vincent Kompany (football).

 

Thibault Robert

Préparateur Mental

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marre De Ne Pas Progresser ?​

Téléchargez "Les 10 conseils d'or du préparateur mental"