Mon Défi - Lire 25 livres sur le mental

Méthode de lecture rapide – Livre# 14/25

 

Lecture rapide

Méthode de lecture rapide

 

Méthode de lecture rapide par François Richaudeau : ce livre nous propose de partir à la découverte d’une nouvelle façon de lire, plus performant, plus optimisé destiné aux individus qui souhaitent être plus productifs. La lecture met en jeu deux éléments la vue et la pensée et c’est dans cette optique que l’auteur nous propose de gagner en rapidité de lecture tout en améliorant notre compréhension. Pour gagner en rapidité de lecture, il faudra supprimer certaines habitudes inutiles et s’exercer pour acquérir les habilités que nous allons voir plus bas. François Richaudeau est un spécialiste reconnu de la lisibilité, de la typographie et de la schématisation, il nous propose ici des outils pertinents et efficaces. Bonne lecture. 

Méthode de lecture rapide, par François Richaudeau,1981, p 320.

 

1 – Mettez-vous dans de bonnes dispositions

Qu’est ce qu’une lecture rapide ? Cette question se résume en trois mots : vitesse, compréhension et mémorisation. Ici l’objectif est non seulement de lire rapidement mais de retenir ce qu’on a lu, l’un sans l’autre n’a pas d’utilité.

Quelques conseils pour se mettre dans un bon environnement :

  • Bon éclairage : vérifier votre éclairage, les yeux supportent facilement la lumière naturelle mais se fatigue plus vite à la lumière artificielle.
  • Installez-vous confortablement : ayez une position pas trop relâchée car cela incite à la paresse. Ayez une attitude physique en adéquation avec une lecture dynamique.
  • Prenez soin de vos yeux : si vous sentez que vos yeux fatiguent faites une pause et essayez-vous au Palming. Technique qui consiste à regarder des objets autour de soi puis de mettre progressivement les paumes de ses mains sur ses yeux afin de les plonger complètement dans l’obscurité. La chaleur de vos mains détendra vos yeux.

 

2 – Quels lecteurs êtes-vous ?

Pour savoir si vous êtes un lecteur lent, moyen ou rapide, il ne suffit pas d’apprécier au jugé votre vitesse de lecture et de mémorisation. Pour avoir une idée de votre vitesse de lecture, je vous invite à cliquer sur le lien juste en dessous pour faire un petit test.

http://www.mes-exams.com/lecture-rapide/lecture-rapide-test.htm

D’après les recherches, il y a une liaison positive entre lecture rapide et la qualité de mémorisation. Plus la lecture est rapide plus nous améliorons notre qualité de mémorisation.

 

3 – Comment améliorer sa vitesse de lecture ?

 De nos jours une partie des lecteurs lisent de façon pseudo-orale, chuchotée même imperceptible ceci freine la vitesse de lecture. C’est le psychologue George A.Miller qui l’a mis évidence. L’œil est plus rapide que l’oreille, en moyenne la vitesse d’écoute d’un texte en 1 heure est de 9000 mots alors que celle de la lecture peut-être le triple.

 

Etape 1 – Développer son champ de vision :

Vous pensez que vous lisez de façon continue que vos yeux se déplacent le long de la ligne et bien non ! Les recherches expérimentales, nous révèlent que l’œil du lecteur avance par saccade, s’immobilise en des fixations de l’ordre de ¼ ou 1/3 de seconde et pivote rapidement de l’une à l’autre. Nos yeux avancent par bonds, à coups. L’œil ne peut voir que s’il est immobile, il s’arrête donc pour enregistrer ce que nous lisons puis saute plus loin.

Ces arrêts l’ophtalmologue Javal les appelle des points de fixation : pour devenir un lecteur rapide, vous devez agrandir votre champ de vision pour embrasser davantage de mots à chaque fixation. Un lecteur moyen embrasse en moyenne 15 à 20 signes par point de fixation soit 3 à 4 mots. Savez-vous lire 3 à 4 mots d’un coup ?

 

 

lecture rapide

 

Cela dépend de la difficulté du texte, de votre degré de concentration bien sûr. En général, une ligne d’un texte comporte 10 mots donc il faudrait parvenir à 3 fixations pour acquérir une bonne vitesse de lecture.

Pour gagner en rapidité de lecture, il faut supprimer les habitudes inutiles qui ralentissent le travail des yeux. Généralement, elles proviennent de l’enfance quand nous apprenions à épeler les syllabes par exemple, ces techniques devraient rapidement être stoppées pour acquérir une bonne vitesse de lecture.

Etape 2 – Outils pour éviter de ralentir la vitesse de lecture :

  1. Evitez les confusions entre les mots pour cela entrainez-vous à lire rapidement des textes comportant des synonymes. Ce livre comporte de nombreux exercices qui vont dans ce sens.
  2. Evitez au maximum les retours en arrière : ce qui peut se passer en essayant d’acquérir un bon rythme de lecture, c’est l’habitude de retour en arrière pour vérifier un mot, une phrase, un nom. Ce défaut provoque une grande perte de temps.
  3. Evitons le mot à mot. Ce mode de lecture est également à éviter sauf dans de très rares cas car elle représente une perte de temps. Lire mot par mot nous éloigne du sens de la phrase c’est comme lire un texte en Anglais mot par mot : on risque de faire des contre-sens.
  4. Les dangers de la subvocalisation (lire mentalement):
  5. Eviter de dire à haute voix ce que vous lisez. On apprend souvent à lire à haute voix, et ainsi on garde pour habitude d’avoir un support auditif pour comprendre ce que nous lisons. L’articulation d’un mot et bien plus long que sa simple perception
  6. Eviter de suivre du bout du doigt les lignes

 

Etape 3 – Essayez-vous à la lecture sélective

La lecture intégrale c’est celle que nous avons vu plus haut, elle correspond à la lecture de l’ensemble du texte. Maintenant pour aller plus loin étudions la lecture sélective. Cette technique nous permettra de prendre de la distance par rapport aux mots, de façon à saisir l’ensemble de la pensée de l’auteur avant d’étudier les détails.

Les outils qu’utilise cette méthode :

  • Recherche des mots-signaux
  • Analyse globale préalable
  • Ecrémage
  • Repérage
  • Organisation

Dans un texte, tout n’a pas la même importance à côté des faits importants l’auteur ajoute une quantité de détails destinés à expliquer, prouver les faits. L’objectif est de déceler tout de suite les passages essentiels. Savoir repérer les points d’alerte, les passages clés dans un texte faisant état de la pensée de l’auteur. C’est ce qui distingue un excellent lecteur d’un mauvais lecteur. C’est à cet endroit que la lecture doit-être plus lente, pour s’imprégner du concept. Repérer les mots-signaux qui vous indiquent la présence d’un passage important.

 

 La lecture d’écrémage

La lecture d’écrémage se résume par la réduction du nombre de mots lus sans que la compréhension du texte ne soit affectée. Pour les initiés et dans le cadre d’une démarche d’une lecture sélective vous allez devoir élargir votre faisceau visuel de manière verticale et non horizontale comme précédemment. Nous possédons une aptitude souvent ignorée qui est la hauteur de votre faisceau visuel vertical. Quand l’œil lit un mot sur une ligne, il peut également saisir les mots au-dessus et en-dessous.

Les 3 règles fondamentales de l’écrémage :

  1. Trouver rapidement l’idée principale du texte. Comment trouver l’idée principale d’un texte ?
  2. Lire lentement les phrases importantes. Lorsque ces passages sont repérés il faut les traiter avec attention et bien comprendre leur sens.
  3. Passer très vite sur les détails sans importance.

Cette technique demande à être aux aguets en permanence et à redoubler de vigilance. Dans les premiers temps cette méthode peut vous sembler plus fatigante et moins efficace car le temps gagné en utilisant ces techniques vous le perdrez en durée d’attention, en somme vous serez moins attentif. Si vous souhaitez tester cette méthode commencez par des textes faciles et courts.

 

La lecture de repérage

L’idée est d’aborder le texte en sachant ce qu’il faut retrouver. Le plus important est de bien savoir ce qu’on cherche. Il faut éviter de se lancer en ayant une idée vague. Pour exemple dans les ouvrages scientifiques, historiques utiliser la table des matières pour définir avec précision ce que vous allez lire et rechercher.

La lecture est une affaire sérieuse. Elle ne mérite pas qu’on l’abandonne aux fantaisies du hasard. L’enfant se laisse distraire par tout ce que rencontre ses yeux alors que l’adulte est capable de poursuivre une tâche jusqu’au bout. La lecture sélective demande une libre décision de s’informer, de se cultiver, de s’instruire.

 

Organiser vos lectures

Vous disposez d’un temps limité mais vous souhaitez rester informé.

1 – Soyez sélectif : Choisissez en avance les informations que vous allez rechercher avant d’ouvrir votre journal. Ne vous laissez pas ntoxiquer par la montagne d’informations proposées

2 – Etablissez un budget de temps de lecture par article / temps de lecture tous les matins

N’hésitez pas à faire un petit résumé si vous lisez un livre afin de rappeler des idées générales de l’auteur et de coucher sur une feuille votre ressenti du livre.

Ce livre est une véritable bible pour toutes les personnes qui désirent améliorer leur vitesse de lecture. Le livre donne les bons outils pour augmenter votre vitesse de lecture. Je recommande vivement la lecture de ce livre (les outils sont pertinents et efficaces).

 

Points forts :

  1. Test pour savoir quel type de lecteur nous sommes
  2. Multitudes d’exercices pour développer ses habilités
  3. Excellent compromis entre exercices et théories

 

Points faibles :

  1. Prix du livre 30,30 €

Si vous souhaitez plus de commentaires sur ce livre cliquez ici

Pour acheter “La méthode de lecture rapide” sur Amazon

 

 

 

 

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *