Podcast

[Podcast#03] Comment trouver un bon préparateur mental ?

préparateur mental

 

préparateur mental

Thibault ROBERT : Comment reconnaît-on un bon préparateur mental ?

Valentin HUVELIN : Quand on  vient de l’extérieur, il y a plusieurs critères à observer :

  1. L’expérience : plus un préparateur mental est expérimenté, plus il a eu de résultats et plus on peut lui faire confiance.
  2. Les diplômes : ils apportent une qualité de service, un certain bagage, une certaine crédibilité. A ce niveau, les diplômes sont quand même importants
  3. Les tarifs : si vous avez quelqu’un qui propose 400 € de l’heure, j’ai tendance à vous dire qu’il faut fuir la personne (nous verrons dans les prochaines questions les tarifs en vigueur).

 

Thibault ROBERT : Quelles sont les qualités requises pour être préparateur mental ?

Valentin HUVELIN : Chaque préparateur mental est différent mais il y a des qualités à réunir selon moi :

  1. Le sens de l’écoute, le sens de la compréhension, savoir se mettre à la place de l’autre, c’est très important.
  2. S’adapter à la personne qu’on a en face. On ne peut pas avoir le même discours avec tout le monde. Certains sont plus dans les sentiments, d’autres plus dans l’efficacité tandis que certains sont davantage dans la logique.
  3. Avoir confiance dans ce que l’on fait.
  4. Savoir prendre du recul, je pense que savoir prendre du recul est juste primordial et c’est même peut-être la qualité essentielle quand on est préparateur mental. Prendre du recul sur ce que l’on fait, sur nos outils et aussi sur notre personne, sur notre travail, les conséquences de notre travail.  Sur ce que l’on peut améliorer mais aussi accepter le fait qu’on n’est pas toujours parfait, qu’on ne va pas toujours trouver la solution. Il n’y a plein de choses qui nous échappent. La psychologie c’est très complexe il faut prendre le temps de comprendre les personnes avec qui on travaille.

 

Thibault ROBERT : Quels sont les tarifs moyens d’un préparateur mental ? 3 :15

Valentin HUVELIN : C’est bien que tu me poses la question. Je n’ai pas fait le travail mais quelqu’un l’a fait pour moi. Dans mon diplôme européen de préparation mental, notre professeur avait recensé le tarif d’une vingtaine de coachs qui travaillaient. Un tarif classique va alterner entre 50 et 60 € de l’heure, ça peut monter à 80 € de l’heure, ça ne reste pas aberrant. Après, il y a des gens qui sont moins chers par exemple moi, je suis sur certaines séances mais sur d’autres je suis plus cher (nous verrons ceci dans la prochaine question juste après). Au delà de 200, 250, 300 €, il faut que la personne soit très très compétente et ça doit s’adresser à certain public. Si vous êtes à 300 € s’adresser par exemple aux meilleurs joueurs de football mondiaux et bien ça ne devient pas aberrant car l’impact sur la performance va être fort. C’est une question de coût et de rentabilité, si on leur fait payer 300 € mais que derrière ils gagnent beaucoup plus ça me paraît justifié.

Si vous êtes un particulier ou un sportif de niveau amateur, une séance entre 40€ et 60€ pour un préparateur mental me paraît raisonnable.

 

Thibault ROBERT : Quel tarif proposes-tu  ?  4 :37

Valentin HUVELIN : J’ai un tarif de base de 60 € de l’heure que je n’applique jamais, vous allez comprendre pourquoi. Je propose souvent un pack de coaching de 5 séances ce qui fait descendre le prix de la séance à 50 € l’heure ce qui fait que le pack étant à 250 euros. Ce que je propose aussi, c’est des suivis sur le long terme et donc par exemple il y a des joueurs avec qui je sais que le travail sera plus performant sur le long terme notamment dans le sport. Je leur propose deux séances par mois et là ça dépend de la grille salariale plus le joueur est payé et plus j’augmente mes tarifs. Je peux monter à des séances à 100 € de l’heure pour quelqu’un qui gagne 10 à 15 000 € par mois dans le sport.

 

Thibault ROBERT : Les préparateurs mentaux ont-ils un mental d’acier ? 5 :40

Valentin HUVELIN : Comme je le disais souvent quand je coach quelqu’un avant qu’il y ait des améliorations ça peut prendre 3, 4, 6 mois. C’est un peu pareil pour un préparateur mental si on veut améliorer quelque chose chez nous ça prend du temps, déjà il faut repérer ce que l’on veut améliorer, pourquoi et tout ce processus prend du temps.

Ce n’est pas parce que on est préparateur mental qu’on a un mental d’acier. C’est comme si on disait je suis médecin du coup j’ai les meilleurs anticorps du monde, ça n’a rien à voir.  Je sais guérir quand je suis médecin et donc du coup quand je suis préparateur mental, je sais guider la personne vers ce qu’il lui faut, alors potentiellement je sais aussi me guider. Après est ce que j’en ai envie ça c’est autre chose.  

Clairement, le fait d’être préparateur mental ne veut pas dire qu’on est parfait et qu’on a le meilleur mental au monde. Pour être honnête, je suis friand d’appliquer les outils que j’enseigne à moi-même dans mes pratiques sportives et autres car ça me permet d’être plus performant.  Comme toute personne, J’ai mes limites, j’ai mes blessures, j’ai ma vie, j’ai mon histoire et tout ça crée une personnalité avec des défauts et des qualités. Après à voir si on bosse dessus ou pas ça reste un choix.

Si on est préparateur mental et qu’on ne se fait pas aider par un psychologue ou un préparateur mental on ne va pas évoluer. Par exemple moi, je vois un psychologue pour travailler de façon régulière sur moi, ma vision des choses. Pourtant je vais très bien mais ça ne m’empêche pas de me faire suivre.

 

Thibault ROBERT : Tu n’as pas peur de te faire coacher par d’autre personne ? 7:40

Valentin HUVELIN : Il y a un gouffre entre la théorie et la pratique. On peut être le meilleur théoricien du monde et de ne pas savoir appliquer. En tant que préparateur mental je pense que c’est très important de me faire suivre et aider déjà car je le propose aux autres donc j’estime que ça a de l’importance. J’estime que ça m’aide aussi donc je le fais. C’est très important de se faire aider en tant que préparateur mental.

Pour visiter le site de Valentin Huvelin cliquer ici

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *