Défis passés, Mon Défi - Lire 25 livres sur le mental

Suis-je coupable ? Donne ton avis !

Suis-je coupable ?

 

Suis-je coupable ?

Suis-je coupable ?

[Juge] Monsieur ROBERT Thibault, je vous pris d’avancer ! C’est à votre tour… La partie civile, vous avez la parole ! 

[Partie civile] Le 1er août 2017, cet homme avait annoncé réaliser un défi “Lire et résumer 25 livres en 1 an“. En parcourant son blog, je m’aperçois qu’il n’est point parvenu à son objectif (18 livres seulement). De plus, nous sommes le 10 janvier 2019, voyez-vous ! Ce défi a pris fin, il y a 5 mois et toujours rien, pas de bilan, pas d’annonce, pas d’explication, RIEN! Comment est-ce possible ? Si j’interviens ici, c’est pour le rappeler à l’ordre, lui montrer qu’il ne peut se dérober ainsi. Je l’accuse aujourd’hui de MENSONGES et de LACHETE.  

[Juge] Je vois, je vois et quelle peine demandez-vous ? 

[Partie civile] Jet de tomates en place publique.

[Juge] Monsieur ROBERT, c’est à vous !

[Thibault] Madame, Monsieur, j’entends l’accusation qui est faite.

L’enjeu ici est de savoir si vous allez accorder le droit à l’échec à une personne qui souhaite devenir préparateur mental ? Comme si avoir des connaissances dans ce domaine l’immuniserait contre ses propres démons. 

J’aimerai vous énoncer les conditions de ce résultat. Ce qu’il s’est passé et pourquoi j’en suis arrivé à ce bilan de 18 livres et 5 mois de retard. 😮 

[Juge] Allez-y, soyez concis ! 

[Thibault] Maitre, j’ai commis une erreur enfin plusieurs dans cet exercice hautement périlleux qui est d’afficher ouvertement ses objectifs à qui veut en saisir l’importance. C’est un peu comme une bouteille à la mer. On ne sait point qui en lira le contenu. Et bien écoutez sur le papier, j’ai échoué ! J’avais prévu de résumer 25 livres sur 1 année, rien de bien compliqué me diriez-vous. Au terme de ce défi, j’ai résumé 18 livres. Vous allez me dire, “Cet homme prétend vouloir devenir Préparateur Mental et il est incapable de tenir ses engagements… Quelle plaisanterie“. Dans ma quête, j’ai rencontré mes peurs, des obstacles bien plus grands que je n’aurais imaginés. 

[Juge] Quelles difficultés avez-vous rencontré qui nous permettraient d’alléger votre peine ?  

[Thibault] J’ai rencontré des difficultés ! La première fut tenace. Elle se nomme “L’écriture“, je la tiens depuis mon enfance cette fâcheuse lacune. Je l’ai d’abord crue ancrée dans ma chair. Mots après mots, phrases après phrases, j’ai progressivement réussi à m’en libérer. Elle est féroce toujours sur le qui-vive, prête à me faire trébucher. Alors oui, je l’ai combattu avec force parfois et molasse surtout. 

[Juge ] Poursuivez.. Quoi d’autres ?

[Thibault] De plus, j’ai découvert “L’ennui“, “Le manque d’inspiration“. Je me suis rendu compte, que je pouvais dévorer un livre en quelques jours et mettre des semaines à le résumer ! Synthétiser, rassembler les enjeux sans transformer la parole de l’auteur fut terriblement fastidieux. Je n’ai éprouvé que très peu de plaisir dans cet exercice. La prochaine fois, je retranscrirai uniquement les points marquants au lieu de le résumer dans son ensemble. 

De plus, je m’étais fixé pour objectif de lire 25 livres que j’avais soigneusement listés, mais je n’ai point suivi les livres que j’avais mentionnés. Préférant laisser délibérément ma curiosité faire le choix de ma prochaine lecture. 

Un autre obstacle s’est érigé, bien plus grand et encombrant que les autres, il se nomme “Distraction“. Sa gestion fut terriblement compliquée.. 

[Le Juge] La distraction ? Que s’est-il passé ? 

[Thibault] Il y a 8 mois, j’ai fait le choix de partir en Australie afin de voyager, de vivre une autre expérience et surtout de progresser en Anglais. Je me disais que je pourrais avancer sur mon blog mais en réalité lier blogging et voyage fut très difficile. Avec le recul, je me suis bien leurré. 

[Juge] De quelles distractions parlez-vous ?

[Thibault] En partant en Australie, j’ai fait des jobs que je n’aurai pu faire nulle part ailleurs, j’ai découvert des paysages majestueux, des personnes venues du monde entier surtout des Européens, le comble. Devant toutes ces nouvelles choses, je me suis laissé emporter délaissant progressivement mon projet. Au début, j’ai lutté, j’ai passé des moments seul à travailler dans mon coin, à lire, résumer et à procrastiner surtout. Puis doucement, mon envie s’est affaiblie, pour plusieurs raisons : 

  1. Je n’ai pas su créer les conditions favorables à un travail sérieux. Je vivais les 3/4 du temps dans des hôtels ou nous sommes 6 à 10 personnes dans chaque chambre. Pas de bureau, Pas d’espace calme pour travailler alimentant ainsi l’être procrastinant.

  2. J’ai sous-estimé le temps que prendrait la lecture et la synthèse de 2 livres en Anglais dans le cadre de mon Défi#2 obtenir 900 au TOEIC (j’y reviendrai).

  3.  L’Australie offre de belles balades, de belles rencontres, de belles aventures. J’ai préféré sortir, me balader, discuter plutôt que d’avancer sur mes projets. Alors oui, j’ai fait le choix de vivre pleinenement mon aventure au lieu de rester focaliser sur des objectifs que je m’étais fixé, il y a plusieurs mois. J’ai changé de plan, réajusté mes objectifs à la vue de cet environnement hostile que j’avais inconsciemment créé. 

[Mon Juge] Vous avez résumé des livres en Anglais ? Lesquels ?

[Thibault] Oui, tout à fait, dans le cadre de mon défi 900 au TOEIC, je me suis dis que ça serait bien de lire des livres en anglais. Ainsi, j’ai ajouté 2 livres à ma liste. En faisant cela, j’ai pris beaucoup de retard dans la publication de mes articles.

[Juge] Qu’avez-vous à dire pour les 5 mois de retard sur la publication de ce bilan ?

[Thibault] Je crois avoir eu un peu de honte, d’être jugé de mon bilan ! Mais après réflexion, n’est-ce pas le but de mes défis, de faire face à ces décisions et aux résultats obtenus. En tout cas, je regrette de l’avoir esquivé durant ces quelques mois. 

Juge] Tu souhaites être Préparateur Mental ? Comment tu justifies ce tel résultat ? 

[Thibault] Tout d’abord, si je me fixe des objectifs, c’est belle et bien pour y rencontrer des difficultés, me tester et potentiellement échouer !  Vous connaissez la citation “A vaincre sans péril on triomphe sans gloire“. Alors oui, j’ai commis des erreurs, je me suis leurré en pensant pouvoir gérer mon blog et vivre pleine mon aventure australienne.

Mais, vous savez, tous mes engagements, toutes mes décisions bonnes ou mauvaises alimentent ma bibliothèque d’expériences et renforcent la qualité de mes futurs défis ! 

UN CONSEIL : N’attendez pas pour faire des erreurs ! Créez-vous dès maintenant votre bibliothèque d’expériences ! 

[Juge] Très bien, je vous remercie.. vous pouvez disposer…. Mais dans ce type d’affaire, nous préférons laisser la parole à l’audience ! 

M’accordez-vous le droit à l’échec? 

Oui ou Non

Réponse dans les commentaires en développant un peu, ça serait top ! 

Si tu as la flemme un “Oui” ou “Non” ça passe aussi 🙂 🙂 !

 

Suis-je coupable ?

Suis-je coupable ?

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 19
  •  
  •  

3 thoughts on “Suis-je coupable ? Donne ton avis !

  1. un GRAND OUI !! mais ce n’est pas un échec .. tu as le droit de revoir tes priorités en fonction de ton environnement et c’est ce que tu as fait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.